Charte

Nos candidats proviennent de différents horizons politiques ou s’identifient pour la
première fois à un courant de gouvernance.
Leur union repose sur ces valeurs communes et fondamentales :

• Liberté
• Responsabilité
• Justice
• Respect

Ces quatre notions représentent leur socle commun et sont garantes d’une nouvelle vie
sociale fondée sur la bienveillance.
Contrairement aux personnes affiliées à un parti, nos postulants sont entièrement
libres de prendre position de manière indépendante par rapport aux sujets qui leur
sont soumis. Ils garantissent l’absence de conflits d’intérêts ou de conflits de loyauté
dans l’exercice de leur mandat politique.

Nous protégeons les droits fondamentaux

Par droits, nous entendons essentiellement ceux contenus dans la Constitution
fédérale et la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par l’ONU le 10
décembre 1948.
L’être humain dispose d’une dignité inaliénable garantie par les droits fondamentaux.
Ces derniers sont imprescriptibles et inconditionnels. Aucun pouvoir politique, public
ou privé ne doit pouvoir y contrevenir.
L’ensemble des droits doivent donc être respectés à tout prix, sans hiérarchie aucune,
en tout temps, et quelles que soient les circonstances. Ce principe est absolument
fondamental, et rien ne justifie de s’en dispenser.
Nous reconnaissons que la jouissance d’un droit a sa propre limite. L’exercice des
droits individuels ne doit, ni ne peut s’accomplir au détriment des droits d’autrui. Pour
autant, nous veillons à ce que la protection de l’intérêt collectif ne soit pas un alibi
pour imposer des règles infondées, disproportionnées et dangereuses. Pour ce faire,
il est indispensable de bénéficier, d’une part, d’une société civile engagée et, d’autre
part, d’une réelle indépendance des pouvoirs fondateurs d’une démocratie que sont
le législatif, le juridique et l’exécutif.
Nous nous engageons également en faveur du respect du droit des familles qui
donne voix à leur autonomie et à leur autodétermination.

Nous défendons la subsidiarité et la préséance régionale

Au cours des dernières décennies, de nombreuses compétences régionales ont été
délocalisées. Nous voulons inverser cette tendance. Les décisions doivent à nouveau
être prises à proximité du peuple, là où le lien avec celui-ci est encore présent.
L’économie doit être prioritairement locale et l’influence des grands groupes réduite.
Nous soutenons des échanges économiques et des modèles de développement
responsables.

Nous nous engageons pour l’égalité, la liberté et
l’autodétermination des citoyens

L’égalité devant la loi s’applique sans restriction.
La liberté implique le droit de dire non et de s’abstenir d’agir. Nous sommes attachés
aux principes fondateurs de notre Constitution fédérale.
L’autodétermination signifie pouvoir disposer de sa vie en toute liberté et elle
promeut le libre choix, l’indépendance et la liberté d’expression des citoyens.
S’agissant de la santé publique, un élément clé d’une politique saine demeure la
relation privilégiée et protégée entre l’ensemble des thérapeutes et leurs patients.
Cette relation doit rester au centre et être préservée de toutes ingérences
extérieures.

Notre diversité est notre force

Respectant un socle de valeurs fondamentales communes, nous considérons que la
diversité des voix qui s’expriment à travers nous est une force. L’échange d’idées
permet la collaboration, la cohérence et le rassemblement des forces autour
d’objectifs communs. L’expression plurielle est garante d’une prise en compte des
diverses opinions et sensibilités.
La cohésion inhérente à notre mode de fonctionnement garantit un débat
constructif.

Conclusion

En adhérant à cette Charte, nous nous engageons avec force et conviction à rendre
au peuple souverain sa dignité, son humanité et son intégrité.
Ces trois piliers sont les garants d’une société libre et c’est pour elle que nous nous
engageons à nous mobiliser.